Forécariah: Ebola et la rentrée scolaire

0
585

La rentrée scolaire est prévue pour le 9 novembre prochain. Malgré les assurances des autorités de l’éducation quant à la protection contre la maladie à virus Ebola qui est toujours présente dans le pays, les parents restent sceptiques. C’est le cas dans la préfecture de Forécariah notamment.

Certains parents s’inquiètent de la malpropreté des aliments vendus dans les écoles. Les parents des enfants trop jeunes craignent que leurs rejetons ne puissent pas prendre toutes les précautions qu’il faut en matière d’hygiène. Les plus pessimistes estiment qu’il serait plus judicieux d’attendre la fin complète de l’épidémie pour rouvrir les classes. Malgré ces craintes des parents, les autorités s’apprêtent à faire reprendre le chemin de l’école aux enfants, avec notamment l’aide des partenaires. Une délégation de l’UNICEF chargée de l’éducation est à Forécariah depuis quelques semaines. Sa mission est de tout mettre en œuvre pour préparer une année scolaire aussi sécuritaire que la précédente.

L’organisation onusienne a déjà fait venir des fournitures scolaires et toutes les écoles sont dotées de kits de lavage de mains et des savons. Les enseignants ont suivi plusieurs séances de formation. Mais tout ne semble pas prêt à Forécariah pour cette rentrée scolaire. À 72h de la reprise, certaines écoles ne disposent encore d’aucun dispositif sanitaire pour une prévention efficace d’Ebola. C’est le cas par exemple de l’école primaire de Tatagui 1 et celle de Madina. Des parents d’élèves restent inquiets. Et, à cette peur d’Ebola, viennent s’ajouter leurs difficultés financières qui compromettent encore un peu l’éducation de leurs enfants.

Source: Internews

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE